Écoles : Paris oubliée du service minimum d'accueil

le
0
Seules 10 % des écoles parisiennes sont en mesure d'assurer un «service minimum d'accueil».

C'est une situation inédite pour les parents des écoliers parisiens. En ce jour de mouvement des enseignants contre la réforme des rythmes scolaires, seules 10 % des écoles parisiennes seront en mesure d'assurer un «service minimum d'accueil» (SMA). Car le mouvement, dirigé à la fois contre le ministre de l'Éducation et le maire de Paris, est inhabituellement massif.

Selon les chiffres transmis par le rectorat, près de 85 % des enseignants ont déclaré leur intention de faire grève. Et plus de la moitié des écoles parisiennes - 372 sur 662 - sont entièrement en grève. Face à ces données, la mairie a fait savoir que le SMA ne pourrait être organisé que dans 66 écoles parisiennes. Pourquoi un chiffre aussi peu élevé, alors que la loi du 20 août 2008, adoptée sous Xavier Darcos, appelle les élus à organiser cet accueil dès lors que plus de 25 % d'enseignants grévistes...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant