Ecoles et collèges : les nouveaux programmes repoussés d'un an

le
1
Ecoles et collèges : les nouveaux programmes repoussés d'un an
Ecoles et collèges : les nouveaux programmes repoussés d'un an

En cours d'élaboration, les nouveaux programmes scolaires ne rentreront en vigueur qu'au deuxième semestre 2015. Le délai a été repoussé d'un an, le calendrier initial ayant été jugé trop serré par les différents acteurs, a annoncé jeudi le ministère de l'Education nationale.

Le président du Conseil supérieur des programmes (CSP) chargé de les élaborer, Alain Boissinot, «a souhaité disposer d'un temps additionnel pour la conduite de ses missions et la consultation du terrain. Cette demande rejoint celle de plusieurs organisations syndicales», explique le ministère.

Les enseignants seront consultés

Les programmes de maternelle seront publiés l'été prochain pour une mise en place à la rentrée 2015, et non 2014 comme prévu initialement, alors que ceux pour l'école élémentaire et le collège seront publiés durant l'hiver 2015 pour une application à la rentrée 2016, et non 2015. D'ici là, les enseignants doivent être consultés et les éditeurs doivent disposer du temps nécessaire pour élaborer les manuels.

Des propositions d'«ajustements» pour les programmes existants de l'école primaire, prenant en compte la consultation des enseignants sur les programmes de 2008, seront rendues au printemps pour une mise en ?uvre dès cette année.

«La refondation pédagogique ne se fera pas sans une refonte réussie des programmes. Le temps donné à la communauté éducative pour s'approprier les nouvelles orientations, aux enseignants pour se former, et le temps laissé à la consultation seront des clés de cette réussite», a souligné le ministère dans un communiqué.

Une attente forte

La refonte des programmes constitue une attente forte des enseignants et des parents. Les programmes actuels du primaire datent de 2008 et avaient été très critiqués, alors que ceux de 2002, qui avaient fait l'objet d'une concertation, avaient été plus consensuels.

Le CSP, organe indépendant créé par la loi de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le jeudi 20 fév 2014 à 19:22

    Les manuels d'histoire, les programmes de lettres puent la repentance et la honte de soi, magnifient le rôle de peuples dont le quotidien nous rappelle la barbarie de leurs corélégionnaires heureux de rejointre une démocratie redistributrice de subsides.