École : une toute nouvelle mesure internationale de la qualité des systèmes éducatifs

le
0
Des élèves arrivent devant leur salle de classe le jour de la rentrée scolaire. Photo d'illustration.
Des élèves arrivent devant leur salle de classe le jour de la rentrée scolaire. Photo d'illustration.

Au sein du séminaire « École et République » du collège des Bernardins, on s'est interrogé sur la question de savoir si la qualité d'un système éducatif pouvait être mesurée uniquement par la performance moyenne des élèves. De fait, c'est ainsi que sont souvent interprétés les classements des enquêtes Pisa, qui évaluent les performances des élèves en compréhension de l'écrit, en mathématiques et en sciences. En effet, les performances d'un système ne dépendent-elles pas aussi de son efficience (mesurée, par exemple, par la rentabilité de l'investissement réalisé dans l'éducation) ? De son équité (mesurée par l'égalité des chances plus ou moins prégnante que dans d'autres pays) ? Et enfin de l'engagement des élèves et de celui des enseignants, qui sont autant de gages de réussite ?

Cinq critères et un nouvel outil

Le séminaire « École et République » a alors retenu ces cinq critères : efficacité, efficience, équité des systèmes éducatifs et engagements des élèves et des enseignants. Il en a envisagé d'autres (comme l'équilibre des systèmes et leur efficacité externe), mais n'a pu les retenir par manque de données fiables et comparables pour les 34 pays de l'OCDE. En sommant le résultat des indicateurs de ces cinq critères, chacun formé de six statistiques, le séminaire a créé un tout nouvel outil pour évaluer la qualité des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant