Ecole attaquée au Pakistan : Malala dénonce les «actes atroces» des talibans

le
0
Ecole attaquée au Pakistan : Malala dénonce les «actes atroces» des talibans
Ecole attaquée au Pakistan : Malala dénonce les «actes atroces» des talibans

«Aucun mot ne peut qualifier l'abjection d'une telle attaque contre des enfants dans leur école.» C'est par ces mots que François Hollande a fermement condamné «l'ignoble attaque» d'une école de Peshawar, au Pakistan, perpétrée mardi par un commando du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP). Comme le président français, d'autres dirigeants politiques ainsi que la Pakistanaise Malala Yousafzai, prix Nobel de la paix, ont dénoncé cet assaut barbare, qui a fait, selon un bilan qui n'était pas définitif à la mi-journée, plus de 130 morts, pour la plupart des écoliers.

Dans le communiqué de l'Elysée, le président de la République ajoute que «la France apporte son soutien au gouvernement du Pakistan dans la lutte contre le terrorisme». Qualifiant le terrorisme d'«infamie qui s'en prend à tout ce qui vit, tout ce qui peut être source d'espoir», François Hollande a fait un parallèle avec les opérations militaires françaises menées actuellement : «Ce que nous faisons en Afrique lorsque nous intervenons, c'est lutter contre le terrorisme. (...) Lorsque nous intervenons en Irak, c'est pour lutter contre le terrorisme».

Je dénonce avec la plus extrême fermeté l'ignoble attaque contre une école de Peshawar, qui a causé ce matin la mort de plus de 80 enfants-- François Hollande (@fhollande) 16 Décembre 2014

Manuel Valls a lui fait part de son «effroi». «On doit renforcer la communauté internationale à lutter contre toutes les formes de terrorisme», a dit le Premier ministre.

Peu avant, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, s'était dit «indigné», invitant à combattre la barbarie des assaillants de l'école, «sans amalgame».

Indigné après l'attaque d'une école à #Peshawar. Il n'y a pas de limite à la barbarie, il faut la combattre sans amalgame. #Pakistan-- Claude Bartolone (@claudebartolone) 16 Décembre 2014

Sur son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant