Echirolles : un an après le drame, toujours pas plus de policiers

le
0
Un an après le lynchage de Kevin et Sofiane au cours d'une rixe dans un quartier d'Echirolles, près de Grenoble, les habitants dans l'attente d'un procès demandent plus de policiers.

L'ambiance paisible qui règne en ce début d'automne à La Villeneuve d'Echirolles, cité populaire de l'agglomération grenobloise offre un contraste saisissant avec l'extrême violence dont elle a été le théâtre il y a un an. Ce vendredi 28 septembre 2012, à la nuit tombée, Kévin et Sofiane, deux amis d'enfance de 21 ans étaient sauvagement tués de plusieurs coups de couteau par un groupe de jeunes de la cité sensible du même nom, voisine de quelques kilomètres.

L'expédition punitive, menée par un grand frère pour venger son cadet d'un mauvais regard, s'était transformée en rixe entre les deux quartiers sous les fenêtres des habitants qui aujourd'hui attendent avec impatience le procès des auteur présumés.

Un audience aux assises, pas avant 2015

Après plusieurs ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant