Echec du Rafale au Brésil : Dassault mise sur l'Inde

le
21
Echec du Rafale au Brésil : Dassault mise sur l'Inde
Echec du Rafale au Brésil : Dassault mise sur l'Inde

Un nouvel échec pour Dassault Aviation : le Brésil a tranché mercredi en faveur de l'avion de chasse suédois Gripen NG de Saab, aux dépens de l'avion français Rafale, dans l'appel d'offres portant sur l'achat de 36 appareils pour un montant estimé à plus de cinq milliards de dollars. «Après avoir analysé tous les faits, la présidente Dilma Rousseff m'a chargé d'informer que le vainqueur (...) est l'avion suédois Gripen NG», a expliqué peu avant 21 heures (heure française) le ministre brésilien de la Défense, Celso Amorim.

Le ministre brésilien a précisé que le choix de l'avion de quatrième génération, destiné à remplacer les Mirage 2000 français qui devraient être mis très prochainement au rebut, «était fondé sur l'équilibre entre trois points : le transfert de technologie, le prix de l'avion et le coût de son entretien.»

«La qualité a un prix» (Olivier Dassault)

Le groupe français a évidemment regretté ce choix, estimant que «le Gripen, doté de nombreux équipements d'origine tierce, notamment américaine, n'appartient pas à la même catégorie que le Rafale.» «Monomoteur et plus léger, le Gripen n'est pas équivalent en termes de performances et donc de prix», a ajouté Dassault Aviation dans un communiqué. Le groupe avait déjà connu une déconvenue similaire quand, en 2012, la Suisse avait aussi préféré le constructeur suédois. A l'ouverture de la Bourse de Paris ce jeudi, Dassault Aviation a reculé de plus de 7% avant de se reprendre, tout en restant dans le rouge. De son côté, Saab a pris près de 22% à l'ouverture de la bourse de Stockholm.

Après plus de dix ans de discussions, le Brésil opte donc pour le Gripen NG de Saab, considéré comme le moins cher par rapport à l'avion de combat français de Dassault-aviation et au F/A-18 Super Hornet de l'américain Boeing. Le choix du Gripen NG a toutefois créé la surprise car les analystes tablaient plutôt sur un duel Dassault-Boeing. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 19 déc 2013 à 14:18

    Mou 1er pensait faire un coup d'éclat avec le rafale UMP; il a manque le coche pour une hausse dans les sondages!!!!!

  • fquiroga le jeudi 19 déc 2013 à 12:57

    Le modèle économique subventionné (ie:Dassault) a vécu. Le payeur d'impôts se rebiffe....

  • Garasixt le jeudi 19 déc 2013 à 12:47

    « Nicolas Sarkozy n’a pas fait un aller-retour au Brésil pour rien. Le chef de l’Etat est rentré, la nuit dernière, à Paris, avec le premier contrat de ventes du Rafale. Un succès politique, diplomatique et industriel pour le président français puisque l’achat de ces 36 avions de chasse représente un contrat d’environ 5 milliards d’euros. Son homologue Lula a confirmé, lundi soir, que son armée de l’air allait se doter de l’avion de combat français ... Le Figaro (propriété de Dassault)09/2009.

  • Garasixt le jeudi 19 déc 2013 à 12:43

    vinkx007, que des productions RPR ou UMP.

  • vinks007 le jeudi 19 déc 2013 à 11:21

    Turbo train, Minitel, standard SECAM, Concorde, Rafale...à croire que rien ne change dans ce pays.

  • baygen le jeudi 19 déc 2013 à 11:17

    a M6437502le Gripen a aussi ete vendu a l'Afrique du Sud pour remplacer leurs Mirage !!!

  • M2734309 le jeudi 19 déc 2013 à 11:05

    Le jour ou on vendra une rafale de rafales...... a vous de trouver la suite !

  • pascalcs le jeudi 19 déc 2013 à 10:30

    Avion sans doute très bien mais aux couts de développement astronomiques qui le rendentinvendable, appel d'offre après appel d'offre. Il incorpore et symbolise beaucoup desFaiblesses de l'offre industrielle française.

  • illuss le jeudi 19 déc 2013 à 10:22

    Qu'est-ce que DASSAULT peut faire d'autre que miser sur l'Inde et, les contribuables qui de toute façon seront les otages de la finance politique.

  • fortunos le jeudi 19 déc 2013 à 10:18

    Dans une boite normale c est le chef d entreprise qui a la capacite d aller vendre ses production,ce qui n est pas le cas du milliardaire membre du Medef et de l'UMP Serge Dassault!!!!