Échec du Procervix : Genticel en chute libre

le
0
Procervix est le seul candidat-médicament de Genticel actuellement en phase clinique. (© Univsersity of Michigan)
Procervix est le seul candidat-médicament de Genticel actuellement en phase clinique. (© Univsersity of Michigan)

«Pas de différence statistique observée entre le traitement et le placebo» : une phrase lapidaire, en tête d’un communiqué de presse, a envoyé Genticel au tapis. Après une brève suspension de cotation, l’action de la biotech toulousaine a entamé une chute de près de 60%. Cette phrase concerne Procervix (GTL001), le programme le plus avancé développé par Genticel. Il s'agit d’un vaccin thérapeutique destiné au traitement des infections au virus HPV, responsable des cancers du col de l’utérus chez la femme.

En janvier dernier, déjà, la société avait émis un signal d’alarme. Les résultats à douze mois de l’essai clinique intermédiaire (phase II) ne montraient pas de différence «statistiquement significative» sur la clairance virale (disparition du virus dans le sang) entre les patientes traitées avec Procervix et celles à qui un placebo était administré.

Mais les dirigeants se voulaient confiants. Avec le temps, espéraient-ils, le vaccin thérapeutique verrait son efficacité monter en puissance. Surtout, chez certaines catégories de patients, en occurrence celles dont la cytologie de l’utérus est normale, le vaccin démontrait une efficacité, après douze mois.

Un avenir en pointillé

Ses espoirs se sont évaporés avec les résultats à dix-huit mois. Non seulement les données ne sont toujours pas «statistiquement significatives» dans la population totale

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant