Echec des tractations en Afghanistan sur un partage du pouvoir

le
0

(Actualisé avec ultimatum du camp Abdullah, précisions sur Karzaï) KABOUL, 1er septembre (Reuters) - Les négociations sur la mise en oeuvre d'un accord de partage du pouvoir entre les candidats rivaux du second tour de la présidentielle afghane, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, se sont achevées sur un constat d'échec, a déclaré lundi un responsable. En vertu d'un accord conclu sous l'égide du secrétaire d'Etat américain John Kerry, les deux finalistes devaient désigner la "tête de l'exécutif" d'un gouvernement d'union censé faire retomber les tensions politiques. Mais Mohammad Mohaqeq, colistier d'Abdullah Abdullah, a déclaré à Reuters que les deux camps n'avaient pas réussi à s'entendre sur les prérogatives du chef de l'exécutif, reprochant au camp d'en face d'avoir durci ses positions. "Les négociations ont tourné court il y a deux jours. Le processus politique est maintenant dans l'impasse, nous n'en voyons pas l'issue", a dit Mohaqeq, l'un des chefs de la communauté Hazara. Le camp d'Abdullah Abdullah, donné vaincu par les résultats officiels de la présidentielle, a par la suite annoncé lundi qu'il se retirerait du processus politique si ses demandes n'étaient pas respectées d'ici mardi. L'un de ses puissants alliés, Atta Mohammad Noor, gouverneur de la province septentrionale de Balkh, a invité ses partisans à se préparer à manifester. Cette impasse politique menace de raviver les divisions ethniques de l'Afghanistan alors que se profile à la fin de l'année le retrait militaire des Etats-Unis et de leurs alliés de l'Otan, dont pourrait profiter l'insurrection islamiste des taliban. Le président sortant Hamid Karzaï avait prévu d'organiser mardi la prestation de serment de son successeur, juste à temps pour se rendre au sommet de l'Otan deux jours plus tard au Pays de Galles. Ce calendrier est remis en cause et Hamid Karzaï continuera d'assumer le pouvoir tant que la crise ne sera pas dénouée, a dit un porte-parole du chef de l'Etat. (Hamid Shalizi et Sanjeev Miglani, avec Mirwais Harooni; Eric Faye et Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant