Echec de deux motions de censure contre le gouvernement italien

le
0
    ROME, 27 janvier (Reuters) - Deux motions de censure 
déposées par l'opposition italienne, qui taxe le gouvernement de 
Matteo Renzi de conflit d'intérêt dans le cadre du redressement 
de quatre banques, l'an dernier, ont été rejetées mercredi au 
Sénat.  
    Les élus se sont prononcés par 171 voix contre 101, puis par 
174 contre 84.  
    Pour Les deux partis d'opposition à l'origine des motions de 
censure, il y a conflit d'intérêt parce que Maria Elena Boschi, 
ministre pour les Réformes constitutionnelles et les Relations 
avec le Parlement, détenait des parts du capital d'une des 
banques sauvées de la faillite et parce que son père siégeait au 
conseil d'administration.  
 
 (Steve Scherer, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant