Echec d'un référendum anti-gay en Slovaquie

le
1
ÉCHEC D'UN RÉFÉRENDUM ANTI-GAY EN SLOVAQUIE
ÉCHEC D'UN RÉFÉRENDUM ANTI-GAY EN SLOVAQUIE

PRAGUE (Reuters) - Un référendum d'initiative populaire organisé en Slovaquie sur le rejet du mariage homosexuel et l'interdiction d'adoption d'enfants par des couples de même sexe a échoué, faute d'une participation suffisante.

D'après les résultats préliminaires diffusés samedi dans la soirée, la participation a à peine dépassé 20% lorsqu'il aurait fallu qu'un électeur inscrit sur deux se déplace pour que la consultation soit valide.

Après dépouillement dans 87% des districts électoraux, la participation s'établisait à 21,07%. Les résultats définitifs étaient attendus dimanche.

Le mariage homosexuel pas plus que les unions civiles entre personnes de même sexe ou l'adoption par des couples homosexuels ne sont actuellement autorisés par la loi slovaque.

Mais les conservateurs d'Aliancia Pre Rodinu (l'Alliance pour la famille) à l'origine de ce référendum voulaient cimenter ces interdictions par une consultation populaire et compliquer toute évolution législative.

Aliancia Pre Rodinu juge que la famille traditionnelle est menacée et note avec inquiétude l'évolution du droit dans les pays européens, y compris l'Autriche et la République tchèque voisines.

"Le plus important, c'est d'avoir fait de la famille le thème du moment, peut-être même le thème de l'année", a commenté Anna Veresova, de l'Alliance, après l'annonce de l'échec de l'initiative. Le camp libéral et les organisations de défense des droits des homosexuels avaient appelé eux à boycotter la consultation.

Le référendum était soutenu par l'Eglise catholique, une force importante dans un pays où 62% de la population se déclarent de confession catholique, même si moins de 40% des Slovaques sont des catholiques pratiquants.

(Jan Lopatka, Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le dimanche 8 fév 2015 à 15:40

    Et pourquoi ne pas avoir fait cela en France ?? Un référendum plutot que d'appliquer la décision de quelques politiques. Belle exemple de démocratie.