Echauffourées à Kampala à trois jours de la présidentielle

le
0
 (actualisé tout du long) 
    KAMPALA, 15 février (Reuters) - Des échauffourées ont opposé 
lundi les forces de police ougandaises à des partisans du chef 
de file de l'opposition Kizza Besigye dans la capitale Kampala, 
attisant les tensions à l'approche du scrutin présidentiel de 
jeudi. 
    Plusieurs personnes ont été blessées, la police ouvrant le 
feu et tirant aussi des grenades lacrymogènes, et les opposants, 
qui ont érigé des barricades dans le quartier de Wandegeya, 
lançant des pierres. 
    Quelques heures plus tôt, la police avait brièvement 
interpellé Kizza Besigye. 
    Kizza Besigye comme six autres candidats chercheront lors du 
scrutin du 18 février à mettre fin à 30 ans de présidence de 
Yoweri Museveni, arrivé au pouvoir en 1986. 
    Kizza Besigye et Amama Mbabazi, ancien Premier ministre et 
ancien secrétaire général du parti au pouvoir, le NRM, ont 
attiré des foules considérables lors de leurs meetings de 
campagne, et devraient émerger comme les principaux adversaires 
de Museveni lors de l'élection jeudi.  
 
 (Drazen Jorgic; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant