Echauffourées à Calais : dix manifestants antimigrants placés en garde à vue

le , mis à jour à 21:23
6
Echauffourées à Calais : dix manifestants antimigrants placés en garde à vue
Echauffourées à Calais : dix manifestants antimigrants placés en garde à vue

Une vingtaine de personnes ont été interpellées samedi à Calais (Pas-de-Calais) à l'occasion d'un rassemblement hostile aux migrants à l'initiative du mouvement islamophobe Pegida «Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident». Dix d'entre elles ont été placées en garde à vue. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a eu beau faire savoir que la manifestation avait été interdite, les antimigrants répondant à l'appel de la branche française de ce mouvement né en Allemagne en 2014, n'ont rien voulu savoir, alors qu'un mot d'ordre européen de manifestation avait également été lancé. 

«Vers 12h30, des groupes ont commencé à circuler en centre ville, essentiellement de l'ultra droite de type néo-nazie. Sept d'entre eux ont été interpellés dès le début, puis un rassemblement s'est fait devant une brasserie de la gare», a indiqué à Etienne Desplanques, directeur de cabinet de la préfète du Pas-de-Calais. Vers 13h30, quelques échauffourées ont éclaté entre les forces de l'ordre et ces manifestants, qui ont scandé des slogans tels que «On est chez nous!», «Etat dictateur», «Migrants dehors» ou «Journalistes collabos». Ils ont entonné une Marseillaise et ont agité des drapeaux français.

[SHORTCUT] #CALAIS : CLASHS ENTRE MANIFESTANTS #PEGIDA ET LA POLICE • https://t.co/guUSrxPj0v— TARANIS NEWS (@TaranisNews) 6 Février 2016

VIDEO. Calais : échauffourées lors d’une manifestation antimigrants

Un ancien général de la Légion étrangère interpellé

Après plusieurs appels des autorités pour demander la dispersion du rassemblement, les gendarmes ont chargé et tiré des gaz lacrymogènes.  «Nous avons tout de suite déployé les forces mobiles autour de cette centaine de manifestants. Nous avons procédé à des séries d'interpellations, en tout une vingtaine», a déclaré le directeur de cabinet, précisant que ce chiffre était susceptible d'évoluer.

Un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 il y a 10 mois

    Et ceux de la manifestation pour les migrants accepte par le pouvoir les Francais vont se soulever et cela va faire mal

  • mqsd il y a 10 mois

    Virons les illegaux migrants de France

  • delapor4 il y a 10 mois

    Les forces de l'ordre seraient plus utiles à protéger nos frontières !

  • mark92 il y a 10 mois

    Reste 3 700 migrants. Merci la case neuve

  • sarestal il y a 10 mois

    il ne faut autoriser "que la saine prêche".-

  • delapor4 il y a 10 mois

    Je croyais qu'il ne fallait pas faire d'amalgames. Cet article en est bourré !