Échanges d'amabilités dans la filière photovoltaïque

le
0
Accusée de concurrence déloyale par le groupement européen d'entreprises de la filière photovoltaïque EU PRO Sun et objet d'une enquête de Bruxelles, la Chine n'aura mis que quelques semaines à répondre à l'Union Européenne (UE).
Accusée de concurrence déloyale par le groupement européen d'entreprises de la filière photovoltaïque EU PRO Sun et objet d'une enquête de Bruxelles, la Chine n'aura mis que quelques semaines à répondre à l'Union Européenne (UE).
Objet de deux plaintes déposées auprès de Bruxelles à quelques semaines d'intervalles par le groupement d'entreprises européennes EU PRO Sun, la Chine vient de riposter.

L'Empire du Milieu n'aime pas qu'on lui dicte sa conduite et que l'on cherche à freiner sa marche en avant. Il l'avait déjà prouvé en « verrouillant » l'accès aux terres rares et en refusant catégoriquement de s'acquitter de la « taxe carbone » européenne dans le secteur de l'aviation, quand bien même cette nouvelle contribution, en vigueur depuis le 1er janvier, a vocation à réduire les émissions de gaz à effet de serre, donc à participer à la lutte contre le réchauffement climatique. Pékin a sommé les compagnies aériennes chinoises de passer outre ladite contribution, estimant que c'est en premier lieu aux constructeurs d'assumer leur responsabilité environnementale et qu'en vertu du fait que la Chine demeure un pays en développement (PED), à tout le moins officiellement, elle a des difficultés particulières à gérer l'expansion de son trafic.
Le premier pollueur de la planète est donc en conflit ouvert avec l'Union Européenne (UE) sur ce dossier. Il l'est aussi sur celui du photovoltaïque, filière littéralement « éclaboussée » par sa stratégie de standardisation. Les panneaux « low cost » made in China se vendent en effet comme des petits pains et représentent aujourd'hui 80 % du marché européen, d'où des suppressions d'emplois voire des faillit
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant