Ebola : un caméraman américain infecté, le Texas toujours sous surveillance

le
0
Ebola : un caméraman américain infecté, le Texas toujours sous surveillance
Ebola : un caméraman américain infecté, le Texas toujours sous surveillance

Les Etats-Unis sont confrontés à un nouveau cas de virus Ebola. Alors qu'un Libérien infecté est hospitalisé dans l'Etat du Texas, un Américain de 33 ans qui travaillait au Liberia en freelance (journaliste pigiste) pour la chaîne américaine NBC News a également été contaminé. Ashoka Mukpo sera rapatrié prochainement, rapporte NBC News ce vendredi.

Le freelance contaminé a été recruté mardi pour être le second cameraman du correspondant médical de NBC News, le docteur Nancy Snyderman», détachée à Monrovia, la capitale du Liberia, avec trois autres employés de NBC. Ashoka Mukpo travaillait sur place pour la chaîne depuis trois ans.

Le cameraman «a commencé à présenter des symptômes mercredi, ressentant fatigue et douleurs. Dans le cadre d'une vérification de routine de sa température, il a découvert qu'il souffrait d'une légère fièvre», poursuit la chaîne. «Il s'est immédiatement mis lui-même en quarantaine et a sollicité un avis médical». Il s'est rendu dans un centre de soins de Médecins sans frontières (MSF) où il a subi un test jeudi, qui s'est avéré positif. La chaîne précise que les autres membres de l'équipe ne présentent aucun symptôme et que Ashoka Mukpo a été médicalisé très vite. Son père ajoute que les médecins se montrent en conséquence «optimistes», alors que le taux de mortalité d'Ebola est de 65 % à 70 %.

Il s'agit du quatrième Américain à avoir contracté Ebola au Liberia. Les trois autres ont été infectés sur des sites médicaux alors qu'ils travaillaient pour des organisations caritatives. Un cinquième Américain a été infecté au Sierra Leone, mais aucune précision sur son identité n'a été donnée lors de son rapatriement le 9 septembre.

Le Tour du Faso annulé. Le Tour du Faso, grand rendez-vous cycliste, qui devait se tenir du 23 octobre au 2 novembre au Burkina Faso, a été suspendu par crainte de l'épidémie d'Ebola, a annoncé jeudi le gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant