Ebola : premiers contrôles ce matin sur les passagers arrivant de Guinée à Roissy-CDG

le
0

Le dispositif anti-Ebola est en place à Roissy-Charles De Gaulle. Pour la première fois, des passagers en provenance directe de Conakry, capitale de la Guinée, ont été contrôlés à leur arrivée à l'aéroport, ce samedi matin vers 6 heures. Aucun des 200 passagers n'a présenté les symptômes de fièvre caractéristiques de ce virus. 

Ces contrôles de sécurité s'ajoutent aux mesures déjà prises sur place dans les pays les plus touchés par l'épidémie Ebola, Guinée, Libéria et Sierra Léone. La ministre de la Santé Marisol Touraine, venue inspecter le dispositif une dernière fois vendredi, avait déclaré que le contrôle de la température était «une sécurité supplémentaire pour resserrer les mailles du filet».

Sur la passerelle, dès leur sortie de l'avion, les passagers sont pris en charge par une équipe composée d'un médecin et de trois personnes de l'équipe médicale de l'aéroport ou de la Croix-Rouge et de la Protection civile qui apportent leur appui. Munis d'un «thermoflash», un thermomètre laser, ces personnels sanitaires prendront à distance la température frontale de chaque voyageur. En dessous de 38°C, le passager peut partir. Au-dessus de 38, il est isolé et pris en charge.

Un questionnaire rempli durant le vol

Ce contrôle de température de tous les passagers en provenance notamment de Guinée devrait prendre une vingtaine de minutes d'après le docteur Philippe Bargain, en charge du centre médical de Roissy Charles de Gaulle. En outre, avant d'atterrir, les passagers remplissent dans l'avion un questionnaire de traçabilité destiné à permettre de les retrouver s'il est nécessaire de les contacter ultérieurement.

«La France prend ses responsabilités. Nous rajoutons une étape supplémentaire ici (en France) pour prendre en charge ceux qui déclencheraient une fièvre au cours de leur voyage», a expliqué Marisol Touraine. «L'élément le plus important, c'est le contrôle de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant