Ebola : première contamination hors d'Afrique, en Espagne

le
0
Ebola : première contamination hors d'Afrique, en Espagne
Ebola : première contamination hors d'Afrique, en Espagne

C'est la première fois qu'une personne contracte le virus Ebola hors d'Afrique. Une aide-soignante espagnole a contracté le virus à Madrid alors qu'elle faisait partie de l'équipe qui a tenté de guérir un malade rentré d'Afrique. 

Mariée et sans enfants, cette femme de 40 ans travaille à l'hôpital La Paz-Carlos III de Madrid (Espagne), où ont péri le prêtre Miguel Pajares, premier cas européen d'Ebola, mort le 12 août à 75 ans, cinq jours après avoir été rapatrié du Libéria, et le prêtre Manuel Garcia Viejo, 69 ans, le 25 septembre. «C'est une professionnelle de la santé qui a soigné les derniers malades rapatriés et qui avaient été admis à l'hôpital Carlos III», a confirmé lundi la directrice de la Santé publique, Mercedes Vinuesa, lors d'une conférence de presse à Madrid. «Nous sommes en train de vérifier si tous les protocoles ont été respectés strictement» pendant le traitement des deux missionnaires, a ajouté la ministre de la Santé Ana Mato. 

L'aide-soignante s'était sentie mal le 30 septembre mais n'avait consulté le médecin que dimanche, au retour de ses congés. Après deux tests positifs au virus Ebola, elle a été admise dans une unité spécialisée de l'hôpital d'Alcorcon, un faubourg du sud de Madrid. Une trentaine de personnes qui ont été en contact avec elle sont désormais suivies par les autorités sanitaires.

La ministre de la Santé espagnole s'est efforcée de rassurer la population en affirmant que «toutes les mesures pour garantir la sécurité du personnel hospitalier qui la soigne et de toute la population étaient prises».

Notre question du jour : redoutez-vous l'arrivée du virus Ebola en France ?

En France, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a assuré sur BFM TV ne pas être «particulièrement inquiète» sur les prévisions des scientifiques d'une arrivée dans l'Hexagone d'ici la fin du mois du virus Ebola. «Ce sont des projections ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant