Ebola pourrait toucher 20.000 personnes d'ici novembre-étude

le
0

GENEVE, 23 septembre (Reuters) - L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest pourrait toucher un total de 20.000 personnes début novembre, si d'ici là des mesures strictes de contrôle de la maladie ne sont pas mises en oeuvre, et elle pourrait perdurer pendant plusieurs années, ont déclaré mardi des chercheurs. Dans un article pour la revue New England Journal of Medicine, des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Imperial College estiment que le rythme des contaminations va se poursuivre de façon exponentielle tant que les malades ne seront pas isolés et que les personnes en contact avec eux ne seront pas recensées. Selon le dernier bilan, la fièvre hémorragique a fait au moins 2.811 morts sur un total de 5.864 cas en Afrique de l'Ouest, depuis que l'épidémie s'est déclarée, en mars, dans le sud-est de la Guinée, a déclaré l'OMS. Les pays les plus touchés sont le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, mais des cas ont été signalés, dans une mesure bien moindre, au Nigeria et au Sénégal. (Stephanie Nebehay et Tom Miles; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant