Ebola pèse sur Wall Street, qui ouvre en légère baisse

le
1

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur ID:nL6N0RV5T9 NEW YORK, 1er octobre (Reuters) - Wall Street a ouvert mercredi en légère baisse en raison notamment d'inquiétudes provoquées par la détection aux Etats-Unis d'un premier cas de fièvre hémorragique Ebola. L'indice Dow Jones .DJI perdait 8,87 points à l'ouverture, soit 0,05%, à 17.034,03 points. Le Standard & Poor's 500 .SPX , plus large, reculait de 0,08% à 1.970,66 points et le Nasdaq Composite .IXIC cédait 0,15% à 4.486,42 points. Les compagnies pharmaceutiques proposant des traitements pour Ebola ont le vent en poupe, notamment Tekmira Pharmaceuticals TKMR.O , qui bondissait de plus de 20% dans les premiers échanges. Mais plus généralement, ce premier cas d'Ebola signalé aux Etats-Unis donne aux investisseurs des raisons de vendre, à un moment où les indices référence évoluent à proximité de niveaux record. Les compagnies aériennes sont particulièrement exposées en raison de craintes de perturbations de vols liées à la propagation du virus. Delta Air Lines DAL.N perdait ainsi près de 3% peu après l'ouverture. Un premier cas d'Ebola a été détecté aux Etats-Unis, a fait savoir mardi le Centre de contrôle et de prévention des maladies. Le malade a développé des symptômes de cette fièvre quelques jours après être rentré au Texas suite à un séjour au Liberia. Il est soigné dans un hôpital de Dallas où il a été placé dans des conditions d'isolement strict. ID:nL6N0RV5SC Les investisseurs américains ont accueilli l'annonce, peu avant l'ouverture de la Bourse de New York, de la création de 213.000 emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis en septembre, un chiffre en progression par rapport à août et légèrement supérieur aux attentes ID:nZON1YA206 Wall Street réagira en cours de séance aux indices ISM et Markit sur l'activité manufacturière au mois de septembre. (Ryan Vlastelica; Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3319278 le mercredi 1 oct 2014 à 15:50

    n'importe quoi 1 cas ebola et les speculateurs flippent qui a rédigé cet article