Ebola n'est plus un événement de santé "extraordinaire", dit l'OMS

le
0
    GENEVE, 29 mars (Reuters) - La fièvre hémorragique Ebola, 
qui a causé la mort de plus de 11.300 personnes en Sierra Leone, 
en Guinée et au Liberia depuis la fin 2013, ne représente plus 
un "événement extraordinaire" pour la santé et le risque de 
propagation du virus à travers le monde est désormais "faible", 
a déclaré mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 
    Dans un communiqué, la directrice générale de l'OMS, 
Margaret Chan, juge cependant nécessaire de maintenir un "haut 
niveau de vigilance", même si la maladie n'est plus une urgence 
internationale. 
    L'organisation recommande à tous les pays de lever sans 
attendre les restrictions imposées aux voyages et au commerce à 
destination de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone. 
    L'épidémie a débuté dans les forêts de l'est de la Guinée en 
décembre 2013 avant de s'étendre à la Sierra Leone et au 
Liberia. Elle a connu un pic en octobre 2014. Des cas ont été 
recensés dans sept autres pays dont le Nigeria, les Etats-Unis 
et l'Espagne mais la plupart des décès ont été enregistrés dans 
les trois pays ouest-africains. 
 
 (Stephanie Nebehay; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant