Ebola: Les USA envoient un traitement expérimental au Liberia

le
0

MONROVIA, 12 août (Reuters) - Les Etats-Unis ont autorisé l'envoi au Liberia de doses d'un traitement expérimental contre la fièvre Ebola, a annoncé lundi soir la présidence libérienne. Ces doses de médicaments ZMapp serviront à soigner le personnel de santé infecté par le virus. Elles sont attendues dans la semaine au Liberia. Le ZMapp, produit par le laboratoire californien Mapp Biopharmaceutical, a déjà été administré à deux travailleurs humanitaires américains et un prêtre espagnol contaminés par le virus et rapatriés chez eux. Les deux Américains, hospitalisés à Atlanta, présentent des signes d'amélioration. L'accord a été donné par le président américain Barack Obama et la Food and Drug Administration (FDA), l'agence de sécurité alimentaire et sanitaire, en réponse à une demande formulée vendredi par la présidente du Libera, Ellen Johnson Sirleaf. Aux Etats-Unis, un porte-parole du département fédéral de la Santé a précisé que l'administration américaine avait simplement servi d'intermédiaire entre les autorités libériennes et le laboratoire californien. L'épidémie de fièvre Ebola, qui frappe principalement le Liberia, la Sierra Leone et le Guinée, désorganise les structures de santé publique, de nombreux médecins et soignants ayant été contaminés. D'après les derniers chiffres communiqués par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie a fait 1.013 morts depuis février. Le ministre libérien de l'Information, Lewis Brown, a déclaré à Reuters qu'il ignorait combien de doses seraient livrées au Liberia. Il a indiqué en revanche que le médicament pourrait arriver sous quarante-huit heures. (Clair MacDougall avec Daniel Flynn à Dakar et Michele Gershberg à New York; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant