Ebola-Les USA envisagent d'autres contrôles aux aéroports

le
0

(Actualisé avec Obama) WASHINGTON, 6 octobre (Reuters) - Le gouvernement américain examine les moyens de renforcer les contrôles dans les aéroports afin d'identifier les passagers qui pourraient être porteurs du virus Ebola, a déclaré lundi le président Barack Obama à l'issue d'une réunion avec les responsables chargés de ce dossier. Il a jugé "extrêmement basse" la probabilité que la maladie s'étende aux Etats-Unis, tout en soulignant qu'aucune mesure de précaution ne devait être négligée. La Maison blanche avait auparavant fait savoir que le gouvernement n'envisageait pas d'interdire l'entrée aux Etats-Unis pour les passagers venant des pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie. "Une interdiction de certains voyages n'est pas envisagée actuellement", a dit Josh Earnest, porte-parole de la présidence américaine. Le cinquième ressortissant américain qui a contracté la maladie en Afrique de l'Ouest est arrivé lundi aux Etats-Unis pour être soigné. Il s'agit d'un homme de 33 ans, Ashoka Mukpo, un caméraman de la chaîne NBC News tombé malade au Liberia. Il a été hospitalisé à Omaha, dans le Nebraska. Quant au Libérien Thomas Eric Duncan, premier cas diagnostiqué aux Etats-Unis, il se trouve toujours dans un état grave et va suivre à Dallas (Texas) un traitement expérimental à base de brincidofovir, un médicament produit par la société Chimerix Inc CMRX.O . Des représentants de plusieurs compagnies aériennes américaines, dont Delta Air Lines DAL.N et United Airlines UAL.N , devaient rencontrer lundi des responsables de la santé pour examiner les moyens de renforcer les mesures de sécurité et de contrôle déjà en place. (Roberta Rampton, Steve Holland et Susan Heavey, Guy Kerivel pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant