Ebola-La Côte d'Ivoire ferme ses frontières ouest

le
0

ABIDJAN/FREETOWN, 23 août (Reuters) - La Côte d'Ivoire a fermé ses frontières avec la Guinée et le Liberia pour échapper à l'épidémie de fièvre Ebola, malgré les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Face à l'apparition de nouveaux foyers et à la réactivation d'anciens foyers dans les pays affectés limitrophes de la Côte d'Ivoire, le gouvernement ivoirien a décidé de la fermeture de ses frontières terrestres avec les républiques soeurs de Guinée et du Libéria à compter de ce jour", dit-il dans un communiqué diffusé vendredi soir. L'épidémie progresse dans le comté libérien de Nimba, frontalier de la Côte d'Ivoire, où 65 cas, dont 25 confirmés, ont été recensés, selon les autorités sanitaires. L'OMS, dont le dernier bilan communiqué vendredi fait état de 1.427 morts et de 2.615 cas pour les quatre pays touchés, ne recommande pas de limiter les déplacements ni les échanges avec les pays affectés, estimant que de telles mesures pourraient donner lieu à des pénuries. Outre la Guinée et le Liberia, l'épidémie affecte le Nigeria et la Sierra Leone, dont le parlement a adopté un projet de loi qui interdit d'héberger des malades, a fait savoir samedi le ministère de la Justice. Les contrevenants sont passibles de deux ans de prison. Selon l'OMS, l'ampleur de l'épidémie est difficile à évaluer parce que des familles cachent le fait que certains de leurs membres sont affectés et en raison des "zones d'ombre" dans lesquelles les autorités sanitaires ne peuvent pas accéder. (Umaru Fofana et Joe Bavier, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant