Ebola : l'OMS veut tester des vaccins en Afrique dès décembre

le
0
Ebola : l'OMS veut tester des vaccins en Afrique dès décembre
Ebola : l'OMS veut tester des vaccins en Afrique dès décembre

La communauté internationale veut désormais agir le plus vite possible contre l'épidémie. Ce vendredi, le Dr Marie-Paule Kieny, directrice-générale adjointe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé depuis Genève que des tests sur des vaccins contre le virus Ebola seront menés si possible en décembre prochain en Afrique occidentale.

Au cours d'une conférence de presse virtuelle, le Dr Kieny a ajouté que des centaines de milliers de doses de vaccins sont prévues pour l'Afrique occidentale d'ici la fin du 1er semestre 2015.

Des tests sont actuellement en cours aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et au Mali, a ajouté la scientifique française, et d'autres devraient commencer prochainement notamment en Suisse et en Allemagne.

Les deux infirmières américaines guéries

Les deux infirmières du Texas infectées par le virus Ebola sont guéries, a annoncé vendredi la clinique des Instituts américains de la santé (NIH) où elles ont été traitées. Nina Pham et Amber Vinson avaient été contaminées en soignant un patient libérien, Thomas Eric Duncan, dans un hôpital de Dallas (Texas). Ce dernier, décédé depuis, avait été la première personne à avoir été testée positive au virus Ebola aux Etats-Unis.

«L'infirmière de Dallas qui a été admise au centre clinique des NIH le 16 octobre avec une infection par Ebola n'a désormais plus de trace du virus», a précisé la clinique de Bethesda (Maryland) dans un bref communiqué au sujet de Nina Pham. Celle-ci sera même reçue par le président Barack Obama à la Maison Blanche. 

Des recherches en cours pour 5 autres vaccins

Dans une réaction publiée vendredi à Genève, l'organisation Médecins sans frontières (MSF) a demandé que les personnels de santé soient concernés en priorité par les vaccins et les traitements contre Ebola. «Les plans pour obtenir des vaccins et des traitements aux personnels de santé exposés doivent être rapidement mis en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant