Ebola : l'infirmière française contaminée, soignée à Saint-Mandé, est guérie

le
0
Ebola : l'infirmière française contaminée, soignée à Saint-Mandé, est guérie
Ebola : l'infirmière française contaminée, soignée à Saint-Mandé, est guérie

La jeune infirmière française, volontaire de l'organisation Médecins Sans Frontières (MSF) et contaminée par le virus Ebola lors d'une mission au Liberia, «est désormais guérie et a quitté l'hôpital», a annoncé samedi la ministre de la Santé Marisol Touraine dans un communiqué.

Rapatriée le 19 septembre en France, la jeune femme, premier cas d'Ebola sur le territoire français, était hospitalisée à l'hôpital militaire Bégin de Saint-Mandé, près de Paris, ou elle a bénéficié de «traitements expérimentaux». Dans son communiqué, la ministre se dit «très heureuse de cette évolution favorable et salue à nouveau l'engagement et le courage de cette jeune femme, ainsi que la mobilisation de toutes celles et de tous ceux qui se battent sur le front de la terrible épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest».

Marisol Touraine a autorisé en France, par arrêté ministériel, l'usage de trois médicaments, en particulier l'antiviral Avigan (favipiravir) produit par la firme japonaise Toyama Chemical (filiale de FujiFilm) à l'origine contre la grippe. Selon Fujifilm, l'infirmière en aurait bénéficié. Vendredi dernier, le fabricant d'Avigan a affirmé dans un communiqué que l'infirmière française avait pris ce médicament, une information que les autorités françaises n'ont pas confirmée à ce jour.

MSF réclame plus de soutien

Médecin sans frontières a également exprimé son «immense soulagement» après cette nouvelle. Stéphane Roques, directeur général de l'organisation humanitaire, a salué dans un communiqué «le travail et la mobilisation de l'hôpital Bégin» qui a pris en charge l'infirmière, volontaire de l'organisation, à son retour en France. 

Mais «au vu de la rapidité avec laquelle le virus se propage, il faut malheureusement envisager la possibilité que d'autres personnels des ministères de la Santé, d'autres MSF ou encore des membres de leur famille contractent l'Ebola», a-t-il prévenu. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant