Ebola : l'état de santé de l'aide-soignante espagnole s'est amélioré

le
0
Ebola : l'état de santé de l'aide-soignante espagnole s'est amélioré
Ebola : l'état de santé de l'aide-soignante espagnole s'est amélioré

Alors que la peur d'Ebola, qui continue de ravager l'Afrique de l'Ouest, conduit les Etats à renforcer les contrôles aux frontières, de bonnes nouvelles sont arrivées ce samedi en provenance de Madrid : l'état de santé de l'aide-soignante atteinte par le virus s'est sensiblement amélioré. 

Un premier cas suspect a été annoncé au Brésil, et la Colombie est également sur le pied de guerre. L'épidémie partie de Guinée a fait à ce jour 4.033 morts, selon le dernier bilan publié vendredi à Genève par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les principales informations à retenir, ce samedi: 

Espagne : l'infirmière va mieux, son entourage en observation  En Espagne, l'aide-soignante qui lutte contre la fièvre d'Ebola dans un hôpital de Madrid,  «va mieux qu'hier», a annoncé une source médicale. «Son état s'est amélioré dans la nuit. Elle est consciente, elle parle de temps en temps quand elle est de bonne humeur», a déclaré cette source qui a requis l'anonymat. Son état «s'améliore mais reste grave», a-t-elle ajouté.Cette patiente de 44 ans a reçu «dans la soirée d'hier» une dose du médicament expérimental Zmapp.

Le «comité spécial» interministériel, créé vendredi pour faire face à l'arrivée de la maladie en Espagne, a pour sa part indiqué samedi «qu'aucune évolution notable», n'était à rapporter sur sa santé, qui restait «stable» tout en étant «grave». Quinze autres personnes, dont son mari, sont hospitalisées par précaution dans le même hôpital madrilène, mais aucune ne présente de symptômes de la maladie. Dans la soirée, à Madrid, plusieurs centaines d'employés du secteur de la santé, qui attribuent les failles concernant la prise en charge d'Ebola à des restrictions budgétaires draconiennes, ont tenu à manifester contre ces coupes claires.

A Cadix, dans le sud de l'Espagne, la police a annoncé avoir arrêté dans la nuit de vendredi à samedi un homme qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant