Ebola : l'épidémie s'aggrave, la gouvernement français vigilant

le
0
Ebola : l'épidémie s'aggrave, la gouvernement français vigilant
Ebola : l'épidémie s'aggrave, la gouvernement français vigilant

Les pays d'Afrique de l'Ouest sont touchés depuis le début d'année par la plus forte épidémie d'Ebola de l'histoire. Celle-ci est désormais déclarée «hors de contrôle» par Médecins sans frontières avec 1300 cas déclarés, dont 729 mortels, depuis le début d'année. 

Le bilan s'alourdit. Le bilan de l'épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en Afrique de l'Ouest ne cesse de s'aggraver avec plus de 1.300 cas et 729 morts au 27 juillet, dont 57 entre les 23 et 27 juillet, indique ce jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Entre les 23 et 27 juillet, «un total de 122 nouveaux cas ainsi que 57 décès ont été notifiés en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone», précise l'Organisation.

Les pays d'Afrique de l'Ouest en alerte. Le Kenya et l'Ethiopie ont renforcé les mesures afin d'éviter l'entrée du virus Ebola sur leur territoire. Le Centre national de gestion des catastrophes (NDOC) du Kenya a indiqué «une surveillance accrue aux postes frontières afin d'éviter et de contenir toute possible menace de maladie». L'aéroport international Jomo Kenyatta de la capitale Nairobi accueille environ 19.000 passagers par jour venus ou se rendant dans une cinquantaine de pays d'Afrique, d'Europe, d'Asie et du Moyen-Orient. Le président de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a lui décrété ce jeudi l'état d'urgence face à l'épidémie de virus Ebola qui a fait 224 morts dans le pays. Il a également annulé son voyage pour le sommet Afrique/Etats-Unis.

Marisol Touraine, prête à réagir. Interrogée par «Le Parisien», la Ministre de la Santé Marisol Touraine s'est déclarée «extrêmement vigilante» face à l'évolution de l'épidémie. Elle se dit pourtant confiante et affirme que la France «a les moyens de faire face» à cette crise sanitaire. «A l'heure actuelle, le risque d'importation du virus en Europe et en France est faible», a-t-elle ajouté.

VIDEO. Ebola : faut-il avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant