Ebola : l'aide-soignante espagnole en «danger grave» de mort

le
3
Ebola : l'aide-soignante espagnole en «danger grave» de mort
Ebola : l'aide-soignante espagnole en «danger grave» de mort

Le président de la Communauté de Madrid, Ignacio Gonzalez, a confié que l'aide-soignante contaminée est en «danger grave» de mort. «Nous voulons manifester notre soutien à la personne qui a été infectée par le virus Ebola, qui souffre en ces moments d'une très grave affection, et dont la vie est en grave danger», a-t-il déclaré devant l'assemblée régionale. Le frère de la patiente a également confié au site El Mundo qu'il n'y avait «pas beaucoup d'espoirs».

Le cas de l'aide-soignante est le seul avéré en Espagne

En Espagne, le cas de l'aide-soignante Teresa Romero est le seul cas avéré. Son état de santé s'est dégradé a indiqué ce jeudi en début d'après-midi l'hôpital Carlos III de Madrid. «Sa situation clinique s'est dégradée mais je ne peux pas livrer davantage d'informations, la patiente ne souhaitant pas que l'on communique là-dessus», a annoncé une responsable de l'Hôpital. Premier cas de contagion hors d'Afrique, Teresa Romero, âgée de 44 ans, s'était occupée notamment d'un missionnaire malade rapatrié d'Afrique et décédé le 25 septembre. L'aide-soignante a pu être contaminée en touchant accidentellement son visage avec des gants, pendant qu'elle retirait sa combinaison, a expliqué à la presse German Ramirez, l'un des médecins qui la soigne.

Trois autres personnes ont été admises à l'hôpital Carlos III de Madrid, qui traite les malades d'Ebola, tandis que deux en sont sorties saines, portant à sept le bilan des hospitalisations.

Rapport accablant d'un médecin ayant traité l'aide-soignante espagnole.

Un médecin ayant soigné la malade espagnole d'Ebola a dénoncé, dans un rapport révélé par deux journaux, les conditions de sa prise en charge: de la combinaison aux manches trop courtes, aux demandes sans réponse de transfert vers un l'hôpital spécialisé. «Les manches étaient trop courtes pour moi tout le temps» et une partie des poignets est restée à découvert, écrit ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 9 oct 2014 à 22:03

    M9700...inéluctable et peut-être voulu...mise en place rapide des vaccins expérimentaux qui peuvent et vont rapporter des Milliards à leurs fabriquants !...

  • mlaure13 le jeudi 9 oct 2014 à 22:00

    Ca me rappelle une étrange histoire...où l'on ns assurait qu'il ne manquait pas un bouton aux guêtres de nos vaillants soldats, partis la fleur au bout du fusil...et on connait la suite !!!... Et bientôt...la denguébola ...???...La fin de l'humanité approche à grands pas...courage, encore qqs petites décennies ...

  • frk987 le jeudi 9 oct 2014 à 13:36

    Au départ ou à l'arrivée....sacrés journaleux.....