Ebola-Début de la surveillance renforcée dans les aéroports US

le
0

NEW YORK, 11 octobre (Reuters) - Les mesures visant à empêcher la propagation du virus Ebola aux Etats-Unis entrent en vigueur samedi à l'aéroport international John F. Kennedy de New York où des équipes armées de thermomètres infrarouges et de questionnaires accueilleront les voyageurs en provenance des pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés par l'épidémie. L'épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola, qui s'est déclarée en mars en Afrique de l'Ouest, a fait plus de 4.000 morts principalement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, selon le dernier bilan fourni vendredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). JFK est le premier de cinq aéroports américains à mettre en oeuvre des mesures de surveillance renforcées. La quasi-totalité de ceux qui arrivent aux Etats-Unis en provenance de Guinée, du Liberia ou de Sierra Leone arrivent dans cinq aéroports : JFK, Newark Liberty, Washington Dulles, Chicago O'Hare et Hartsfield-Jackson Atlanta. A lui seul, JFK est le point d'entrée de près de la moitié des quelque 150 personnes qui arrivent chaque jour aux Etats-Unis en provenance de ces trois pays d'Afrique de l'Ouest. Les nouvelles procédures commenceront la semaine prochaine pour les quatre autres aéroports. Après ces mesures, les personnes présentant de la fièvre ou d'autres symptômes ou ayant été éventuellement exposées au virus seront envoyées au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui déterminera les étapes suivantes. Il pourrai s'agir d'une hospitalisation pour mise en observation et soins ou d'une mise en quarantaine. (Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant