Ebola de retour en Europe : une infirmière à l'isolement au Royaume-Uni

le
0
Ebola de retour en Europe : une infirmière à l'isolement au Royaume-Uni
Ebola de retour en Europe : une infirmière à l'isolement au Royaume-Uni

Le virus de l'Ebola a fait son retour a fait son retour en Europe lundi et plus précisément au Royaume-Uni où une infirmière, tout juste revenue de Sierra Leone, a été diagnostiquée positive et placée en isolement dans un hôpital de Glasgow. Le gouvernement de la région semi-autonome d'Ecosse a indiqué que l'infirmière était revenue en Ecosse tard dimanche soir de Sierra Leone via Casablanca (Maroc) et l'aéroport d'Heathrow à Londres par un vol de la British Airways.

Arrivée vers 23h30 heure locale, elle a été admise à l'hôpital lundi matin après s'être sentie mal et a été placée en isolement à 7h50 du matin. Le fait que le virus ait été diagnostiqué «à un stade très précoce de la maladie» signifie que le risque qu'une autre personne ait été contaminée est «considéré comme extrêmement faible», a souligné le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon au cours d'une conférence de presse. Les autorités estiment que la patiente n'a été en contact qu'avec une seule personne depuis son retour à Glasgow. Par précaution, elles cherchent tout de même à entrer en contact avec tous les passagers qui se trouvaient dans les avions qu'elle a pris.

Selon Alisdair MacConachie, responsable du NHS (Système de santé publique) de la région de Glasgow, la patiente ne montre pour l'instant «pas de signes cliniques inquiétants». Les autorités estiment que la patiente n'a été en contact qu'avec une seule personne depuis son retour à Glasgow. Par précaution, elles cherchent tout de même à entrer en contact avec tous les passagers qui se trouvaient dans les avions qu'elle a pris. L'infirmière sera transférée «dès que possible» à Londres dans une unité spécialisée du Royal Free Hospital, a ajouté le gouvernement écossais.

7842 morts d'Ebola dans le monde

C'est dans cet hôpital qu'avait déjà été soigné cet automne l'infirmier bénévole britannique William Pooley qui avait également été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant