Ebola : comment protéger ses salariés dans les zones d'épidémie

le
0
Ebola : comment protéger ses salariés dans les zones d'épidémie
Ebola : comment protéger ses salariés dans les zones d'épidémie

Le virus Ebola continue de sévir, principalement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. « Le Parisien Economie » passe en revue les précautions à prendre pour les entreprises implantées dans les régions touchées.

Plus de 6 000 morts et 17 000 cas recensés. Le virus Ebola continue de s'étendre en Afrique de l'Ouest : parti de trois pays peu industrialisés (Sierra Leone, Guinée et Liberia), le virus a gagné le Nigeria et le Sénégal (où il est stabilisé pour le moment) ainsi que le Mali. De nombreux salariés y travaillent pour des entreprises françaises ou sont amenés à s'y déplacer. Faute de toujours pouvoir respecter la consigne du Quai d'Orsay qui, « sauf raison impérative », déconseille tout bonnement aux Français de se rendre dans les pays touchés, les entreprises concernées ont dû déployer des dispositifs de prévention.

La réaction d'Orange

Ainsi, le groupe Orange, qui compte plus de 300 salariés en Guinée, a réagi dès le mois d'avril par la création d'une cellule de veille réunissant la direction Afrique et Moyen-Orient du groupe ainsi que la direction générale, la direction des ressources humaines et la médecine du travail locales. Fin août, au vu de la situation « dramatique » dans la région, la cellule de veille a été transformée en cellule de crise et élargie aux neuf filiales établies en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale. Un « Guide de riposte au virus Ebola à l'usage des managers » a été rédigé et diffusé dès début septembre pour informer sur le mode de transmission du virus et les consignes de prévention à respecter. Dans les boutiques et agences locales, Orange Guinée a installé des bonbonnes d'eau javellisée et mis en place un thermoflashage (prise de température à distance) systématique à l'entrée. « Tout le monde l'accepte bien volontiers, salariés comme clients », précise Pascal Foulachon, DRH de la zone Afrique et Asie et directeur de cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant