Ebola : 2 917 morts en Afrique de l'Ouest selon un nouveau bilan

le
0
Ebola : 2 917 morts en Afrique de l'Ouest selon un nouveau bilan
Ebola : 2 917 morts en Afrique de l'Ouest selon un nouveau bilan

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola continue de tuer en Afrique de l'Ouest. Selon un nouveau bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), arrêté au 21 septembre et publié ce jeudi, le virus a fait 2 917 morts sur les 6 263 cas répertoriés. Trois pays sont toujours particulièrement touchés : le Liberia, la Guinée et Sierra Leone. 

1,2 millions d'habitants confinés en Sierra Leone. Le président Ernest Bai Koroma a ordonné mercredi soir la mise en quarantaine avec effet immédiat de trois régions de la Sierra Leone, où vivent 1,2 millions de personnes, afin d'enrayer la propagation de l'épidémie Ebola dans le pays. Cette annonce intervient moins d'une semaine après un confinement total de toute la population du pays. 

Deux districts de l'est du pays, épicentre de l'épidémie en Sierra Leone, sont en quarantaine depuis début août. Avec cette nouvelle mesure, ce sont, au total, cinq des 14 districts et plus d'un tiers de la population qui sont concernés par les restrictions de circulation. «La survie de nos concitoyens est prioritaire. Ces temps sont éprouvants pour tout le monde», a insisté le président. 

Le Nigeria n'est «plus touché». «Nous pouvons dire avec confiance désormais que le Nigeria n'est plus touché par Ebola», a lâché le président Goodluck Jonathan à la tribune de l'ONU mercredi soir. Une affirmation pas encore confirmée par l'OMS. Celle-ci attend 42 jours, soit deux fois la période d'incubation, pour déclarer qu'un pays n'est plus touché par la maladie. 

Le Nigeria n'ayant plus signalé de cas depuis le 8 septembre, l'OMS sera en mesure de se prononcer à partir du 20 octobre. Depuis le début de l'épidémie, le pays a subi 8 pertes sur 20 cas déclarés. 529 autres personnes avaient été placées en observation à Lagos. 

Un foyer distinct en République démocratique du Congo Dans le reste de l'Afrique, un foyer distinct s'est déclenché en RDC, au nord-ouest des foyers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant