eBay retire par "erreur" de la vente la stèle de Hollande à Florange

le
0
eBay retire par "erreur" de la vente la stèle de Hollande à Florange
eBay retire par "erreur" de la vente la stèle de Hollande à Florange

Le site de vente aux enchères eBay a invoqué "l'erreur humaine" mercredi pour expliquer le retrait de la vente de la plaque évoquant la "trahison" du président François Hollande à Florange (Moselle)."Dans la continuité de nos échanges avec le vendeur ce matin et après enquête auprès de nos services, l'erreur humaine d?un agent du service client d'eBay est à l'origine du retrait de l?annonce", a réagi eBay France dans un communiqué."eBay a mis tout en oeuvre pour permettre au vendeur, s?il le souhaite, de remettre en ligne cette annonce dès ce matin", poursuit le communiqué.Le groupe, qui présente ses "excuses au vendeur et à tous ceux qui ont pu être affectés par les conséquences du retrait de l?annonce", s?engage par ailleurs à faire une dotation à l?association caritative qui devait bénéficier du montant de cette vente.Les syndicalistes Force Ouvrière d'ArcelorMittal ont annoncé plus tôt le retrait de la mise en vente de la stèle de Florange sur eBay."Ce matin encore à 09H00 la vente était tout à fait normale", avec un prix d'enchères s'élevant à 5.100 euros, a raconté à l'AFP Walter Broccoli, de FO ArcelorMittal.Et puis tout d'un coup, l'annonce a disparu. "On est franchement écoeurés. Si c'est ça la démocratie, on peut se poser des questions" a déclaré M. Broccoli.FO est persuadé que "le gouvernement a tout fait" pour faire retirer cette vente, a-t-il ajouté.Interrogé par les syndicalistes, le service clients d'eBay avait d'abord déclaré avoir retiré l'annonce parce qu'elle était "non conforme", selon un courriel dont l'AFP a obtenu copie."Lors de l'examen de votre compte, nous avons constaté que vous aviez enfreint le règlement d'eBay Pas d'objet. (...) Les annonces qui ne proposent la vente d'aucun objet ne sont pas autorisées", dit ce courriel.Pourtant l'annonce avait été déposée en bonne et due forme par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant