EasyJet : la grève reconduite les 31 décembre et 1er janvier

le
0
EasyJet : la grève reconduite les 31 décembre et 1er janvier
EasyJet : la grève reconduite les 31 décembre et 1er janvier

Alors qu'une grève perturbe le trafic de la compagnie aérienne easyJet ce vendredi, un autre mouvement social est lancé pour la semaine prochaine. «Un nouvel appel à la grève a été communiqué à la compagnie aujourd'hui pour le 31 décembre à partir de 00h01 jusqu'au 1er janvier à 23h59», a indiqué Laurent Nicolas, délégué syndical du SNPNC-FO, syndicat majoritaire, précisant que le deuxième syndicat, l'Unac, était là encore associé au mouvement.

Ce vendredi, conformément aux prévisions, 38 vols ont été annulés sur les 185 opérés par des équipages français. La grève des hôtesses et stewards, lancée par les syndicats de navigants SNPNC-FO et Unac, touche notamment l'aéroport de Lyon-Satolas, où six vols au départ ont été supprimés ainsi que huit à l'arrivée.

«Un vol spécial» pour amener des équipages de Grande-Bretagne

Au total, 1 200 vols sont programmés pour la journée. EasyJet a limité les annulations en faisant venir des équipages de Grande-Bretagne notamment, «sur la base du volontariat», a indiqué un porte-parole de la compagnie à bas coût, sans plus de précisions. «C'est une façon de casser la grève», dénonce Eric Cunnac, responsable de l'Unac. Laurent Nicolas dénonce, quant à lui, «un vol spécial» organisé jeudi, les navigants étant «motivés par une prime pouvant aller jusqu'à 110 £ pour la journée» (environ 140 ¤).

Le syndicaliste estime que le mouvement est suivi par «80%, voire 90% des personnels sous contrat français pour la base de Lyon», précisant qu'il est «très difficile de donner des chiffres exacts». «Normalement on a accès aux listes» des vols annulés et des personnels s'étant déclarés grévistes 48 heures à l'avance conformément à la législation», «mais là, ils ont bloqué toutes les informations».

Horaires et bonus annuel en question

La principale revendication des syndicats porte sur l'organisation des plannings mensuels, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant