easyJet: incertitudes majeures, UBS abaisse sa cible.

le
0

(CercleFinance.com) - UBS revient ce matin sur le dossier de la compagnie aérienne à bas coûts britannique easyJet, dont le titre a été lourdement sanctionné en Bourse de Londres après le vote du 'Brexit'. Certes, le marché du transport aérien reste solide, mais des nuages conjoncturels pointent à l'horizon. Surtout, les aléas liés aux conditions de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) constituent un facteur d'incertitude majeur, par exemple du point de vue de l'actionnariat. Tout en restant neutre, UBS réduit donc sensiblement son objectif de cours à 12 mois de 1.585 à 1.150 pence (- 27,4%).

A la Bourse de Londres où l'indice FTSE 100 se tasse de 0,4%, l'action easyJet perd 1,4% à 1.066 pence. Lourdement pénalisée par les risques induits par le vote du 'Brexit' par les Britanniques, elle a dégringolé de près de 30% en un mois.

D'un point de vue fondamental, le marché du transport aérien n'a pas varié sensiblement, estiment les spécialistes : les compagnies “low cost” restent le catalyseur clé de la croissance des capacités, à court comme à moyen terme, en raison de leur compétitivité prix. De plus, les 'low cost' comme easyJet tendent à gagner des parts de marché face à des concurrentes plus fragiles lors des phase de turbulences.

Soit, mais les conditions de marché se dégradent néanmoins, notamment au Royaume-Uni où nombre d'analystes craignent la survenance d'une récession l'an prochain. Ce qui pourrait remettre en cause, au moins partiellement, les prévisions de croissance d'easyJet. Les analystes ont en conséquence réduit leurs projections, surtout pour 2017.

En outre, 'le contexte réglementaire du secteur de l'aviation est incertain', ne peut que constater UBS alors que la sortie de l'UE du Royaume-Uni est entourée d'inconnues multiples. Notamment en ce qui concerne les liens que le pays conservera avec le marché unique de l'aviation de l'UE (ECAA, selon l'acronyme anglais).

Les risques sont sérieux et portent aussi sur la structure du capital d'easyJet : UBS rappelle dans sa note que l'Union européenne interdit à des investisseurs extérieurs à l'UE de détenir plus de 50% des actions easyJet. Or actuellement, environ 40% du capital est aux mains du fondateur du groupe, de sa famille et d'autres grands actionnaires basés au Royaume-Uni.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant