Eagles of Death Metal à l'Olympia : « C'est le premier concert du reste de ma vie »

le
0
Jesse Hughe, le chanteur du groupe Eagle of Death Metal, mardi 16 février à l'Olympia.
Jesse Hughe, le chanteur du groupe Eagle of Death Metal, mardi 16 février à l'Olympia.

Le groupe américain, qui se produisait à Paris lors des attaques du– novembre, était bien décidé, mardi, à terminer son concert tragiquement interrompu du Bataclan.

Et si Josh Homme et Jesse Hughes, les fondateurs des Eagles of Death Metal avaient raison : et si le rock’n’roll pouvait nous sauver ? Le groupe de rock stunner – légèreté west Coast, posture punkoïde, et rythmique lourde du Sud – qui jouait au Bataclan le– novembre lors des attaques djihadistes meurtrières, n’avait cessé de le répéter : il reviendrait terminer le concert. La réouverture de la salle étant prévue pour décembre prochain, ils n’ont pas eu la patience d’attendre et ont, mardi 16 février, rempli l’Olympia. Tous ceux qui étaient là le– novembre ont été invités. Un peu plus de la moitié de la salle a répondu présent.

« C’est le premier concert du reste de ma vie », murmure Emilie de sa voix douce. Elles étaient trois copines au Bataclan, elles sont toutes les trois ici ce soir… Dans la queue qui s’étire pour passer les barrages de sécurité sur le boulevard des Capucines et à l’entrée de la salle, béquilles et chaises roulantes rappellent, au cas où on aurait pu l’oublier, la violence qui s’était déchaînée là-bas.

Laurent Lafont-Battesti n’aurait pas dû être au Bataclan. Un ami lui avait donné sa place et conseillé de se mettre au balcon. « Lorsque cela a commencé à tirer, on a d’abord pensé à un jeu de scène ou à un imbécile qui jouait avec des pétards. L’odeur de la poudre, c’est ce qui nous a fait comprendre… » Une file de gens qui rampent entre les sièges pour rejoindre une fenêtre donnant sur les toits… Avec ce groupe il va réussir à se cacher dans un ap...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant