EADS : un grand progrès de gouvernance

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Dans la liste des personnalités qui seront proposées à l'assemblée générale des actionnaires pour faire partie du prochain conseil d'administration d'EADS, figurent, outre Anne Lauvergeon, ex-PDG d'Areva, et Jean-Claude Trichet, ancien président de la Banque centrale européenne, Denis Ranque.

Membre du conseil d'administration de Saint-Gobain et anciennement président du conseil d'administration de Technicolor, Denis Ranque est surtout connu pour avoir été PDG de Thales pendant dix ans.

En demandant l'inscription de Denis Ranque dans la liste des administrateurs proposés, Tom Enders, le président exécutif d'EADS, envoie un signal très clair au marché boursier. L'ancien numéro un de Thales est son candidat à la présidence non exécutive du groupe.

La gouvernance d'EADS est entrée dans une nouvelle ère, en décembre dernier. Après les sorties du capital de Lagardère et de Daimler AG, à partir d'août prochain, le nouveau pacte d'actionnaires préservera encore les participations des Etats français (12%), allemand (12%) et espagnol (4%).

Mais Tom Enders n'aura plus à faire allégeance, comme par le passé, à ces encombrants actionnaires qui ont d'ailleurs fait capoter le projet d'alliance avec le britannique BAE. Et il semble donc très vraisemblable qu'il n'ait pas accepté de voir accéder au poste de président du conseil d'administration, Anne Lauvergeon qui avait pourtant l'appui de François Hollande.

Le titre qui repousse encore son plus-haut historique doit être précieusement conservé.

Les cours d'EADS en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant