EADS Soupçons de corruption

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - Le titre barre la une du Financial Times du 14 août : «Emails tell of fears over EADS payments. (1)» Le quotidien britannique revient sur l'information sortie le 10 août dernier et selon laquelle l'agence britannique de lutte contre la fraude (Serious Fraud Office-SFO) enquêtait sur de possibles pots-de-vin versés à des militaires saoudiens par une filiale anglaise d'EADS, GPT. Le marché portait sur des contrats de fourniture de services de communications sécurisées à la garde nationale saoudienne, pour environ 2,5 milliards d'euros.

Des commissions de 11,5 millions de livres auraient été versées entre 2007 et 2009, des cadeaux de quatre voitures offerts à la famille royale et à des militaires (201.000 livres), ainsi que la location (278.000 livres) d'une villa à un général saoudien. Le Financial Times a pu se faire communiquer les mails du contrôleur de gestion de cette filiale d'EADS, Mike Paterson, s'inquiétant de ces soupçons de corruption et surtout de l'inertie des dirigeants du groupe aéronautique qu'il avait alertés. EADS a refusé de commenter la teneur de ces courriers, se bornant à préciser qu'une enquête interne avait été lancée en 2011 et que le groupe coopérait à celle lancée par le SFO, à Londres.

L'action EADS qui a gagné 37% en un an peut-être encore achetée, cette enquête ne remettant pas en cause les nombreux atouts du groupe, du carnet de commandes record à une rentabilité en croissance.

(1) Des mails témoignent des craintes concernant des paiements d'EADS.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant