EADS : plus forte hausse du CAC 40 depuis un an

le
0

(lerevenu.com) - L'action EADS a progressé de 90% depuis un an, plaçant le titre de l'avionneur en tête de l'indice CAC 40.

Rebaptisée Airbus Group à partir du 1er janvier 2014, la société EADS a annoncé la semaine dernière un plan de suppression d'emplois dans sa branche espace et défense. Le rapprochement des filiales Astrium et Cassidian, conduit à renommer le nouvel ensemble Airbus Defense & Space et à supprimer 5 800 postes d'ici la fin de 2016, dont 1 300 licenciements. Ces suppressions de postes sont justifiées, selon les dirigeants, par la baisse des commandes militaires et les difficultés du marché des satellites de télécoms.

Comme le souligne Guillaume Lecompte-Boinet, rédacteur en chef d'Air & Cosmos, "l'avion de combat Eurofighter est en mal de nouvelles commandes et pâtit d'une organisation industrielle inadaptée" et Ariane 5 "fait face à de nouvelles concurrences plus compétitives". Les dirigeants d'EADS anticipent une stabilisation de l'activité del a branche à l'horizon 2015.

L'objectif du président exécutif, Tom Enders, est d'augmenter la marge opérationnelle du groupe EADS à 10%, contre un ratio publié de 3% en 2012. Cet objectif de rentabilité a été répété lors de la récente présentation réalisée devant les investisseurs, mais les analystes prévoient une marge plus proche de 7%. La rémunération des actionnaires figure également dans les priorités du management, le dividende devant représenter à l'avenir 30% à 40% du résultat net.

Au sein du CAC 40, l'action EADS a progressé de 90,4% depuis un an, devant EDF (+84,1%) et Safran (+50,9%). Le titre de l'avionneur a inscrit le 16 décembre un nouveau sommet historique à 55,65 euros. Depuis le plus bas de mars 2009 à 8,12 euros, le cours a été multiplié par plus de six. La capitalisation boursière d'EADS représente 15,6 fois le bénéfice net attendu l'an prochain.

Le courtier Morgan Stanley maintient sa recommandation positive sur l'action EADS, avec un objectif de cours à 59 euros.

Retrouvez notre opinion sur le titre dans Le Revenu Hebdo à paraître le 20 décembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant