EADS : le titre à son plus-haut historique

le
0

(lerevenu.com) - L'intérêt pour l'action du groupe d'aéronautique-défense ne risque pas de retomber. D'après le Financial Times, Tom Enders, le président exécutif, veut remettre le projet de fusion avec le britannique BAE à l'ordre du jour.

En 2012, les gouvernements allemands et français avaient mis leur veto à cette opération de 36 milliards d'euros. Mais, après l'assemblée générale du 27 mars prochain, la gouvernance d'EADS aura profondément changé et les pouvoirs publics européens n'auront plus autant voix au chapitre.

Même si ce rapprochement EADS-BAE ne sera pas une promenade de santé, conclut le quotidien britannique, le bienfondé de sa logique industrielle devrait finir par triompher.

Les cours d'EADS en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant