EADS et BAE Systems jettent l'éponge

le
0
EADS et BAE Systems jettent l'éponge
EADS et BAE Systems jettent l'éponge

(lerevenu.com) - Dans un paragraphe de sept lignes, le communiqué d'EADS donne, en des termes diplomatiques, les raisons de l'abandon de ce projet de fusion avec le groupe aéronautique britannique : «En dépit d'un engagement constructif et professionnel des gouvernements [France, Allemagne, Grande-Bretagne], il est apparu que les intérêts des Etats parties prenantes à l'accord ne pouvaient être conciliés les uns avec les autres, ou avec les objectifs que BAE Systems et EADS avait fixés à la fusion.»

A la lumière de ce désaccord, les dirigeants d'EADS et BAE Systems ont décidé «qu'il était dans le meilleur intérêt de leurs groupes et actionnaires respectifs d'achever les négociations pour se concentrer sur leur stratégie respective». Le communiqué ne mentionne pas que l'Etat qui était devenu le plus opposé à la fusion est l'Allemagne.

Le gouvernement allemand avait deux principales exigences, selon le Financial Times : une parité totale entre Berlin et Paris des participations respectives au capital du nouveau groupe et que l'un de ses trois sièges sociaux soit établi à Munich.

Conservez EADS.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant