EADS confiant dans ses objectifs

le
0
EADS CONFIRME SES PRÉVISIONS POUR 2012
EADS CONFIRME SES PRÉVISIONS POUR 2012

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Un mois après l'échec de son projet de fusion avec le britannique BAE Systems, EADS s'est montré jeudi plus confiant dans ses prévisions pour 2012 et a souligné que l'une de ses priorités du quatrième trimestre serait de générer de la trésorerie grâce à la livraison d'avions Airbus.

Le groupe européen d'aérospatiale et de défense a dépassé les attentes au troisième trimestre, une nouvelle fois grâce aux performances du constructeur européen qui lui ont permis d'afficher une croissance solide sur les neuf premiers mois de l'année.

"Cette hausse reflète avant tout l'attention que nous continuons de porter sur la gestion et l'exécution des programmes", fait valoir dans un communiqué Tom Enders, président exécutif d'EADS, notant cependant les "défis opérationnels" à venir.

L'évolution du programme "très ambitieux" du futur long-courrier A350 reste liée aux performances de la chaîne de fournisseurs, souligne EADS. Airbus, qui a résolu les problèmes de perçage au niveau des ailes apparus au premier semestre, confirme viser une mise en service de l'A350 au second semestre 2014.

EADS prévoit également une charge d'environ 260 millions d'euros sur l'exercice liée aux réparations des fissures des ailes des 30 très gros porteurs A380 qu'il prévoit de livrer cette année.

En tablant sur cet objectif de livraisons et "sur une politique inchangée des paiements gouvernementaux", EADS s'attend désormais à un flux de trésorerie disponible équilibré - et non plus positif - après financements-clients et avant acquisitions.

EADS a ramené sa trésorerie nette à 8,1 milliards d'euros au 30 septembre - elle atteignait 11,7 milliards fin 2011 - sous l'effet conjugué d'une contribution aux régimes de retraite et du paiement d'un dividende.

Le groupe confirme prévoir une hausse d'environ 10% de son chiffre d'affaires en 2012 et un bénéfice d'exploitation (Ebit) avant éléments non récurrents de 2,7 milliards d'euros, deux objectifs relevés fin juillet.

EADS a publié pour le troisième trimestre un bénéfice d'exploitation avant exceptionnels de 537 millions d'euros, en hausse de 67%, un chiffre d'affaires de 12,324 milliards (+15%) et un bénéfice net de 309 millions (-1%).

Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne au troisième trimestre un Ebit avant exceptionnels de 454 millions d'euros, un chiffre d'affaires de 11,853 milliards et un bénéfice net de 253 millions.

L'action a clôturé en baisse de 0,75% à 27,23 euros mercredi à la Bourse de Paris, donnant une capitalisation de 22,52 milliards. Elle a gagné près de 13% depuis le début de l'année après un gain de 38% en 2011.

Edité par Matthias Blamont

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant