E.ON: sous le consensus au premier trimestre.

le
0

(CercleFinance.com) - Premier trimestre sans éclat pour E.ON, qui a pâti sur la période de coûts élevés pour le transport de son électricité sur les réseaux ainsi que d'une mise hors service plus longue qu'attendu de sa centrale nucléaire de Brokdorf (Grande-Bretagne), mais voit son titre progresser de près de 1,7% vers 10h20 à Francfort à la faveur de la reconduction des prévisions pour 2017.

Au titre des 3 premiers mois de l'année, le géant allemand de l'énergie n'en a pas moins vu son bénéfice net fondre de 46% comparativement à la même période l'an passé à 628 millions d'euros, ou 31 cents par action, contre 1,17 milliard représentant 60 cents par action.

De même, l'Ebit a reculé de plus d'un tiers à 1,04 milliard d'euros, légèrement en dessous de l'estimation moyenne des analystes de 1,07 milliard. Il convient toutefois de préciser que le premier trimestre 2016 avait été marqué par un produit exceptionnel de 400 millions d'euros lié à l'accord final sur l'ajustement du prix de fourniture du gaz (par Gazprom).

Le chiffre d'affaires a quant à lui baissé de 7% à 10,49 milliards d'euros, nettement en dessous des 12,35 milliards sur lesquels misaient les analystes.

Pour autant, E.ON a donc maintenu ses objectifs annuels. L'électricien continue donc d'ambitionner un Ebit ajusté dans une fourchette comprise entre 2,8 et 3,1 milliards d'euros ainsi qu'un bénéfice net ajusté entre 1,2 et 1,45 milliard. Enfin, le dividende demeure attendu à 0,3 euro par action au titre de 2017, soit une hausse de 9 cents en glissement annuel.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant