E.ON réclame un cadre clair pour l'énergie conventionnelle

le
0

FRANCFORT, 12 août (Reuters) - Le groupe allemand E.ON EONGn.DE a réclamé mercredi un cadre politique clair pour ses centrales électriques conventionnelles, une activité en perte de vitesse qu'il entend scinder l'an prochain pour se recentrer sur les énergies renouvelables. Le bénéfice avant intérêt, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) du numéro un allemand des services aux collectivités a reculé de 13% au premier semestre, à 4,27 milliards d'euros, principalement sous l'effet d'une chute de 29% du résultat de sa division de production d'énergie conventionnelle, qui chapeaute notamment les centrales à charbon et au gaz. "Un mécanisme de régulation précis définissant et reconnaissant le rôle des centrales électriques conventionnelles et dans la sécurisation de l'approvisionnement en électricité fait encore défaut en Allemagne", a déclaré le président du directoire Johannes Teyssen dans une lettre adressée aux actionnaires. "Faute d'un tel mécanisme, la transition énergétique de l'Allemagne restera incomplète", poursuit-il. E.ON reste dans le viseur des investisseurs après avoir annoncé en fin d'année dernière son intention de scinder ses activités en difficulté de production d'énergie conventionnelle et de trading pour se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution. ID:nL6N0TL0R8 Ces actifs seront regroupés en 2016 dans une entité baptisée Uniper. ID:nL8N0XO4IC Les investisseurs restent encore indécis sur les chances de réussite de cette initiative et la moyenne des recommandations d'analystes sur le titre est de "conserver". Vers 08h30 GMT, le titre E.ON avance de 0,25%. La Bourse de Francfort .GDAXI cède 2,2% au même moment. (Christoph Steitz; Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant