E.ON annonce une perte nette record sur neuf mois

le , mis à jour à 08:47
0
PERTE NETTE RECORD SUR NEUF MOIS POUR E.ON
PERTE NETTE RECORD SUR NEUF MOIS POUR E.ON

FRANCFORT (Reuters) - E.ON a annoncé mercredi une perte nette de 6,1 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de 2015, la plus importante jamais enregistrée par le producteur allemand d'électricité sur cette période de l'année, en raison de charges pour dépréciation sur ses centrales en Allemagne et sur ses activités dans le pétrole et le gaz.

Le géant des services aux collectivités, engagé dans une vaste restructuration, avait subi une perte nette de 14 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2014.

Le résultat de cette année est plombé par des dépréciations de 8,3 milliards d'euros.

"Nous évoluons dans un environnement qui reste très difficile", a souligné le directeur financier, Michael Sen, dans un communiqué.

L'action E.ON est attendue en baisse de 0,6% à l'ouverture à la Bourse de Francfort après avoir perdu un peu plus de 3% mardi, lorsque les premières informations sur une perte record ont commencé à circuler.

E.ON a annoncé en décembre dernier son intention de se scinder en deux et de regrouper au sein d'une entité baptisée Uniper ses activités de production conventionnelle d'électricité, ses activités de négoce dans l'énergie et ses activités dans le secteur des hydrocarbures.

L'objectif est de se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution, une mutation spectaculaire face à la crise du secteur en Europe et en prévision de l'abandon du nucléaire en Allemagne.

En raison de la pression des législateurs, l'électricien a en revanche renoncé en septembre à placer dans Uniper ses activités nucléaires, ce qui lui aurait permis de transférer également les 16,6 milliards d'euros de provisions passées au titre du démantèlement de ses centrales.

E.ON a néanmoins souligné mercredi que la scission de ses activités progressait rapidement et qu'il respecterait son "calendrier ambitieux" censé aboutir au lancement d'Uniper en 2016.

Le groupe a vu sa capitalisation boursière fondre de plus d'un tiers depuis l'annonce de ce projet de scission alors que l'indice sectoriel européen des "utilities" n'a reculé que de 4,5% sur cette période.

E.ON a publié mercredi un bénéfice net courant de 962 millions d'euros légèrement inférieur aux 990 millions attendus en moyenne par les analystes.

(Christoph Steitz; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant