E.Jackson : " J'ai vécu des choses incroyables à l'ASVEL "

le
0
E.Jackson : " J'ai vécu des choses incroyables à l'ASVEL "
E.Jackson : " J'ai vécu des choses incroyables à l'ASVEL "
Battu pour sa dernière en Pro A sous les couleurs de l'ASVEL, ce samedi contre Limoges (74-83), Edwin Jackson a tenu à saluer tous les supporters et les membres du club avant de s'envoler pour son nouveau club : Barcelone.

Le buzzer retentit. L'ASVEL s'incline contre Limoges. Au milieu du parquet, l'ensemble des joueurs viennent saluer très chaleureusement Edwin Jackson. L'arrière villeurbannais reste longtemps seul, un peu sonné, à observer les gradins de l'Astroballe. C'est ici que sa carrière a débuté, et dès dimanche, il quittera cet endroit qui l'a vu se révéler pour une nouvelle aventure, à Barcelone. « J'ai vécu des choses incroyables à l'ASVEL. C'est là que ma carrière a débuté... Je suis content de partir vers nouveau challenge, afin de voir si je peux être compétitif parmi le gratin européen. C'est dur de quitter un endroit où on s'est senti aussi bien, où on s'est autant senti aimé. Je remercie tous les coachs que j'ai eu ici, notamment Pierre (Vincent). Merci à Tony (Parker), qui me laisse partir, c'est un grand geste de sa part. J'espère ne pas les décevoir à Barcelone », a confié Jackson au micro de Canal+ Sport.

« On ne va pas là-bas pour faire la star »

Tony Parker, président de l'ASVEL et proche du joueur, avait promis qu'il le laisserait s'envoler en cas d'offre intéressante venant de NBA ou d'un des grands clubs européens. Promesses tenue, c'est Barcelone qui s'attache les services de l'arrière de 25 ans. « Ils avaient déjà un ½il sur moi au début de la saison, et les circonstances font qu'ils ont quelques blessés et un besoin urgent d'un joueur. J'avais toujours dit que je ne pourrais pas refuser des offres venant de NBA ou de Barcelone et du Real Madrid, c'est chose faite. Il y aura beaucoup de concurrence, mais plus le niveau est élevé, plus il y a de concurrence. C'est ce qu'il faut. On ne va pas là-bas pour faire la star et jouer trente minutes, on va là-bas pour s'aguerrir, jouer dix minutes en sortie de banc de temps en temps, et prendre de l'expérience. » De l'expérience, Edwin Jackson risque d'en engranger beaucoup dès sa première sous le maillot blaugrana, dans le « Classico » du basket espagnol, dimanche prochain, contre le Real Madrid.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant