E. coli : itinéraire d'un microbe sans frontière

le
0
INFOGRAPHIE - La consommation de viandes bovines insuffisamment cuites constitue le principal mode de transmission des infections à E. coli


Cliquez sur l'image pour agrandir l'infographie.

Les bactéries Escherichia coli, qui appartiennent à la famille des entérobactéries, font partie de la flore intestinale normale des animaux à sang chaud et en particulier de l'homme. La plupart d'entre elles ne sont pas pathogènes. Parmi celles qui posent problème, les E. coli productrices de shiga-toxines (ou Stec) ont été isolées pour la première fois en 1982 aux États-Unis, lors de toxi-infections liées à des hamburgers. Les Américains l'ont d'ailleurs appelée la «maladie du hamburger». Plus de 100 sérotypes de Stec ont été recensés à ce jour. Mais la plupart des épidémies sont dues à un seul d'entre eux, le O 157 : H7. Décrit pour la première fois en 1955, le syndrome hémolytique et urémique (SHU) est une complication grave des infections digestives provoquées par des Stec.

Les ruminants sont le principal réservoir des E. coli productrices de shiga-toxines. Des études menées sur les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant