E-cigarette : les vendeurs redoutent l'arrêt de mort de leur profession

le
0
Une directive européenne souhaite conférer à la cigarette électronique le statut de médicament. Seules les pharmacies auraient alors le droit d'en vendre.

Vapoteurs, vendeurs et fabricants d'e-cigarettes, tous manifestaient lundi devant le Parlement européen de Strasbourg pour s'opposer à une directive européenne voulant conférer à la cigarette électronique le statut de médicament. «Prendre cette décision, c'est signer l'arrêt de mort de la filière», garantit Mickael Hammoudi, président du collectif des acteurs de la cigarette électronique (Cace).

Car l'incroyable diversité des produits, qui fait l'attraction de ce marché en pleine expansion, serait immédiatement anéantie. «On ne pourrait pas obtenir autant d'autorisations de mise sur le marché - obligatoire quand il s'agit de médicament - qu'il existe de liquides. Car ces procédures sont coûteuses et cela entraînerait un investissement de 80 milliards! C'est impensable», ajoute le responsable du Cace. L...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant