E-cigarette : boutiques et buralistes continuent à se disputer le marché

le
0
Pour le tribunal de Toulouse, une boutique de e-cigarette est un concurrent déloyal d'un bureau de tabac. Les défenseurs de la cigarette électronique parient sur une invalidation de la décision en appel.

Les buralistes ont remporté une première manche. En accusant la boutique Esmokeclean de Plaisance-du-Touche en Haute-Garonne, de faire une concurrence déloyale au débitant de tabac situé dans la même rue, les juges du tribunal de Toulouse ont donné raison aux buralistes qui bataillent pour récupérer le juteux marché de la e-cigarette. La mainmise sur un marché estimé à plusieurs centaines de millions d'euros laisse présager de joutes animées. Car si l'arrêt n'est pour l'heure qu'une décision rendue sur une problématique locale, c'est à terme tout le réseau des boutiques qui est menacé. Soit près de 300 magasins créés en France depuis 2010 et quelque 2500 emplois, selon le Collectif des acteurs de la cigarette électronique (CACE). Esmokeclean a bien sûr fait ap...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant