E-Celsius, le doliprane du foot

le
0
E-Celsius, le doliprane du foot
E-Celsius, le doliprane du foot

Certaines entreprises ont parfois de drôles d'idées pour optimiser les performances des joueurs. BodyCap compte ainsi commercialiser e-Celsius, une pilule déjà testée par le FC Nantes et permettant de mesurer la température corporelle d'un footballeur. Sauf que l'intérêt semble limité.

Le futur, c'est aujourd'hui. Dans le football, les joueurs évoluent, et les technologies avec. Chaque année, les recherches liées au sport représentent des millions d'investissement, tout ça pour que les petits protégés de chacun se sentent à l'aise et puissent optimiser leurs performances sur le carré vert. Mais le temps où Wayne Rooney récupérait dans une tente à oxygène est révolu. Aujourd'hui, pour que les joueurs puissent péter les records et retrouver la forme après un match, il existe des méthodes beaucoup plus sophistiquées. Exit les grosses machines et autres capteurs posés sur le corps pour suivre les données de l'organisme de l'athlète. Désormais, il existe carrément une gélule capable de mesurer la température corporelle. Son nom ? La E-Celsius. Rien de plus qu'un cachet qui a la forme d'une aspirine, mais qui pourrait en fait devenir un vrai instrument médico-sportif. Alors, véritable révolution ou simple gadget technologique ? Si la babiole n'a pour l'instant pas forcément fait beaucoup de bruit, de plus en plus d'écuries sportives semblent s'intéresser à ce nouveau produit.

Une pilule électronique


E-Celsius, ça sert à quoi au juste ? "C'est comme un doliprane, mais avec de l'électronique à l'intérieur, répond Sébastien Moussay, directeur général de BodyCap, entreprise caennaise qui imagine des "produits de santé connectés" dont fait partie e-Celsius. Il y a un capteur qui calcule la température interne du corps au dixième près, le but étant de mesurer cette température avant, pendant, et après l'effort." Les possibilités d'utilisation seraient multiples, puisque la gélule pourrait être utilisée à des fins médicales comme dans le domaine militaire. Mais pour l'instant, elle compte bien percer dans le monde du football. Concrètement, l'objectif de cette nouvelle technologie doit permettre d'optimiser le rendement des joueurs et une condition physique idéale, ce qui passe par une bonne température corporelle au bon moment. "La e-Celsius performance peut être utilisée lors d'un échauffement par exemple, continue Sébastien. Il faut savoir que la température corporelle optimale pendant l'effort se situe entre 38,5 et 39 degrés. Quand elle se trouve en-dessous, ça signifie que le joueur n'a pas eu un échauffement…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant