E-books: les Etats-Unis tentent de démontrer qu'Apple a orchestré une entente

le
0
E-books: les Etats-Unis tentent de démontrer qu'Apple a orchestré une entente
E-books: les Etats-Unis tentent de démontrer qu'Apple a orchestré une entente

Le gouvernement américain a commencé mardi, au deuxième jour d'un procès à New York, à démontrer comment Apple avait orchestré une entente avec cinq éditeurs pour augmenter le prix des livres électroniques aux Etats-Unis à la sortie de son iPad, ce que le groupe informatique conteste.Le patron d'un des éditeurs concernés, David Shanks pour Penguin America, a confirmé à la barre avoir décrit Apple, dans un courriel, comme un "facilitateur".Penguin, qui avait insisté pour qu'au moins trois autres gros éditeurs signent avec Apple avant lui, a aussi été informé par le groupe informatique de l'avancée des discussions avec ses concurrents, selon M. Shanks.Un autre témoin, l'avocat maison d'Apple, Kevin Saul, qui a participé à la négociation des contrats avec les éditeurs, a toutefois défendu cette "stratégie de négociation très efficace".Cela fait comprendre aux parties adverses "que le train quitte la gare" et qu'ils risquent de le rater, a-t-il expliqué, précisant que l'identité des signataires n'avait jamais été révélée.Quant au fait que tous les contrats avec les éditeurs soient identiques, considéré comme un indice de collusion par l'accusation -le ministère de la Justice et plusieurs Etats américains-, c'est "une manière démocratique de faire les choses", a fait valoir M. Saul.M. Shanks a indiqué que Penguin voulait qu'une "masse critique" d'au moins quatre grands éditeurs signent avec Apple pour "être sûr qu'il y ait assez de choix dans la librairie" du groupe informatique.Mais il a reconnu qu'une "autre raison" avait été la crainte d'une action punitive d'Amazon, à l'époque très dominant sur le marché avec sa liseuse Kindle, si un éditeur tentait seul d'imposer un nouveau modèle de commercialisation.Pour garnir les rayons de la librairie en ligne de sa tablette iPad, lancée en 2010, Apple a en effet passé des contrats avec les éditeurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant